J'ai mis 22 ans pour arriver enfin à une définition de l'homosexualité qui est, je crois, concise et irréfutable. La voici: L'homosexualité est l'attirance sexuelle et/ou romantique première et exclusive pour des personnes du même sexe plutôt que des personnes du sexe opposé.

Les définitions simples sont souvent les plus difficiles à formuler et c'était le cas ici. Quand nous pensons à l'homosexualité, nous pensons à de la confusion dans l'identité des sexes, à la dépendance émotionnelle, à la dépendance sexuelle et ainsi de suite.Mais ces points ne sont pas l'homosexualité. On les retrouve dans d'autres personnes et ils ne sont pas toujours présents chez les personnes attirées par des personnes de même sexe. On retrouve certains problèmes communs chez les personnes attirées par les personnes de même sexe, mais ce n'est pas l'homosexualité.

Les attirances, voilà ce qu'est l'homosexualité et là est le problème. Nous pouvons donc dire avec une certaine exactitude que si vous changez vos attirances, le problème de l'homosexualité n'existe plus.L'attirance est le problème fondamental.

Ce qui suit sera un article « fondamental », Homosexualité 101, sion peut dire. Nous irons au cœur de l'homosexualité en regardant les attirances et ainsi, j'espère, offrir certains indices valables sur la façon d'agir envers les attirances de façon à favoriser la liberté que vous recherchez ardemment.

Une vérité fondamentale absolue au sujet des attirances, c'est qu'être attiré n'est pas un péché et nous devons nous rappeler constamment cette vérité. L'attirance elle-même n'est pas un péché même si elle est pervertie ou mène à une fin de péché.Au cours des années, j'ai vu tellement de gens lutter avec le fait d'enfoncer cette vérité dans leurs cœurs. Un exemple l'illustre parfaitement. Un soir d'été, Harry quitta une session de counseling pour aller manger quelque chose avant de venir à une rencontre de « régénération ».Il était très excité en quittant le bureau du conseiller, sentant qu'en priant avec son conseiller, il en était venu à une grande percée.Puis juste en sortant du bureau du conseiller, il remarqua un homme qui faisait du « jogging » —un homme très musclé, sans chemise, portant seulement un short. Des sentiments de désir montèrent en lui et il passa de l'exaltation au désespoir.Regarder cet homme avait tout ruiné.

Quand il arriva à la rencontre, il partagea ces événements avec le groupe de soutien.Nous avons dit à Harry que son attirance envers l'homme n'annulait en rien ce que le Seigneur avait fait à la session de counseling, qu'il n'était pas raisonnable de s'attendre à ce que les attirances disparaissent instantanément et que puisqu'il n'amenait pas ces attirances jusqu'à la luxure et la fantaisie, ce qu'il aurait fait auparavant, il avait vécu une victoire. Nos paroles ont aidé, mais n'ont pas enlevé toute la déception envers lui-même.

Mais si les attirances ne sont pas un péché, pourquoi nous en inquiétons-nous?Il y a trois bonnes raisons de s'inquiéter des attirances. D'abord, elles peuvent mener au péché.Jacques écrit« Mais chacun est tenté quand il est attiré et amorcé par sa propre convoitise.Puis la convoitise, lorsqu'elle a conçu, enfante le péché; et le péché, étant consommé, produit la mort » (1.14-15).

Plusieurs d'entre nous savent, par des années d'expériences difficiles, que nos incursions dans le péché ont habituellement débuté par des attirances envers une personne ou une certaine image.

Deuxièmement, les attirances produisent un désir ardent pénible. Je ne parle pas seulement ici de désirs sexuels, mais plutôt des désirs profonds de toucher, d'affirmation et d'intimité qui veulent être comblés. Quand ces désirs ont pris racine dans de grandes privations de l'enfance, ils peuvent causer une grande douleur à la personne quand elle vient en présence d'un certain type de personnes.En plus, le chrétien qui essaie d'obéir à Dieu en n'apaisant pas la douleur par la luxure ou de mauvaises relations prolonge en fait la douleur.

Troisièmement, les attirances vous empêchent de vivre la vie que Dieu veut que vous viviez.Avec l'homosexualité, c'est évident.Être marié et avoir des enfants font partie du plan de Dieu pour la plupart d'entre nous et la plupart de ceux qui ont vaincu l'homosexualité le désirent pour eux-mêmes. Mais le fait d'être constamment attiré sexuellement et/ou romantiquement par des personnes du même sexe entrave ce désir.Chaque fois que vous êtes attiré par une personne du même sexe, vous pensez peut-être que votre vie ne vous mène nulle part.Si ces attirances pour les personnes du même sexe pouvaient diminuer, vous pourriez essayer de développer plus librement des attirances pour le sexe opposé et être capable de continuer votre vie.

Dans l'ensemble, nous ne pouvons rien faire directement pour faire disparaître ces attirances.C'est la dure vérité à laquelle chacun de nous doit faire face. Les attirances sont là et notre décision de les changer, ou même de les offrir à Dieu, n'a habituellement que peu d’effet direct. Nous nous sentons impuissants contre elles et ça peut mener à des sentiments de désespoir. Quand nous étions adolescents, nous pensions peut-être que nous pourrions dépasser nos attirances. Mais nous n'y croyons plus.Les années ont prouvé à quel point elles sont tenaces et, au fil des années, elles semblent même faire partie de plus en plus de nous.

Leur pouvoir et leur permanence évidente reposent sur le fait qu'elles nous tiennent dans trois domaines de notre être. Nos attirances se sont développées dans notre corps, notre âme et notre esprit.

1. Notre corps: Nous sommes des créatures avec des habitudes. Des années et des années à répondre aux réactions impulsives ont probablement tracé la route à votre système de réactions automatiques.Vous voyez un certain type de personne et certaines réactions menant à un début de désir sexuel s'installent automatiquement.

2. Notre âme (coeur, émotions et caractère psychologique): Il y a dans notre âme de grands espaces vides espérant être remplis. Quand un certain type de personnes arrive, une voix à l'intérieur semble crier immédiatement,« C'est peut-être, enfin, la personne qui peut remplir ce terrible vide à l'intérieur de moi. »

3. Notre esprit: Le péché a ses prises; pas seulement les péchés de luxure et d'immoralité sexuelle, mais les péchés d'idolâtrie (i.e. « Elle peut être tout pour moi »), cupidité (i.e.« Je peux avoir la virilité de cette personne »), et rébellion (i.e. « Je sais ce que Dieu dit, mais je dois combler ce besoin. »)Fréquemment, des forces démoniaques jouent aussi un rôle dans une personne qui s'est engagée dans des relations sexuelles coupables.

D'accord, les attirances ont énormément de puissance, elles sont profondément enracinées en nous et nous ne pouvons rien faire directement contre elles.Que pouvons-nous faire alors?

La première chose que j'aimerais suggérer, c'est de les accepter.Je ne veux pas dire les accepter comme acceptables; je veux dire les accepter comme une réalité.Vous ne pouvez pas souhaiter qu'elles disparaissent. Vous ne pouvez probablement pas prier qu'elles disparaissent. Votre guérison ne débute pas quand vous vous débarrassez de vos attirances.Mais le fait d'être attiré est plutôt le point de départ de votre route vers la guérison.Ne vous inquiétez pas. Ne vous apitoyez pas sur vous-même. La tentation, c'est l'attirance envers les choses mauvaises et la tentation est le facteur central de la vie chrétienne. « Aucune tentation ne vous est survenue qui n'ait été humaine » (1 Cor. 10:13).

Alors acceptez la réalité de vos attirances et commencez ensuite le processus indirect qui vous conduira au changement. C'est possible en s'occupant des trois mêmes facteurs qui rendent les attirances si puissantes:

1. Brisez l'habitude. Le problème n'est pas que vous trouverez tous les hommes, ou toutes les femmes, attirants, ou certains types d'hommes ou de femmes.S'ils reflètent vraiment l'œuvredu Créateur, alors ce serait stupide, même mal, de ne pas reconnaître leur vraie beauté.Le problème n'est pas de reconnaître la beauté d'une personne, mais ce que vous voulez faire avec cette personne ―ce que ça provoque en vous― quand vous voyez sa beauté. Par des années de réactions sexuelles répétées envers la beauté, vous avez établi des modèles de réponses impulsives dans votre cerveau comme: voir un homme musclé > désir qu'il me protège > désir d'avoir des rapports sexuels; ou rencontre une femme confidente >le désir qu'elle veille sur moi > avoir des rapports sexuels.

En brisant ces liens, on brise l'habitude et on y réussit mieux par substitution. Ne niez pas la beauté d'une personne, mais entraînez-vous à réagir avec quelque chose d'autre. Pour les chrétiens, ce sera habituellement une chose centrée sur Dieu. Vous voyez un bel homme ou une belle femme, commencez à louer Dieu, répétez certains versets des Écritures encore et encore, ou priez en silence pour cette personne. Une autre forme de substitution serait de faire en sorte que la personne qui vous attire soit un indice de chercher immédiatement autour de vous une personne du sexe opposé ou simplement quelqu'un qui n'est pas votre type, et d'essayer de trouver de la beauté dans cette personne.Elle s'y trouve toujours.

Faire disparaître toute la luxure peut sembler hors d'atteinte immédiatement, mais il est possible du moins de briser le lien d'habitude.

2. Identifiez les vrais besoins derrière l'attirance et cherchez à les combler par des moyens légitimes. Combien de fois n'ai-je pas entendu de la part d'un homme, même de la part de l'homme le plus débauché, « Ce n'est pas le sexe que je désirais; seulement quelqu'un qui me tienne dans ses bras »Trouvez pourquoi vous désirez tellement qu'on vous étreigne, qu'on vous soutienne, ou obtenir votre valeur ou votre sécurité d'une autre personne.Recherchez la guérison de la blessure et trouvez des moyens de combler ce besoin de façon constructive plutôt que destructrice.C'est l'un des buts principaux de nos ministères, aussi est-ce un sujet trop vaste pour entrer ici dans les détails, mais laissez-moi vous faire une suggestion pratique pour une application immédiate. Figurez pour vous-même comment un contact sexuel avec une autre personne comblera ce besoin et développez ensuite l'habitude de vous en rappeler quand vous rencontrez une personne qui vous attire sexuellement. « J'aimerais être dans les bras de cette femme. Je me sentirais si bien, mais je sais qu'elle ne peut pas remplir ce vide qui fait mal en moi.Seul Dieu peut le faire. »

3.Cherchez les péchés enfouis et repentez-vous.Je suis convaincu que le moyen le plus puissant que nous avons pour apporter un changement profond en nous-mêmes, c'est la repentance et la confession.C'est ainsi que le vieil homme meurt afin que le nouvel homme puisse vivre.Derrière la plupart des attirances sexuelles contre nature se cachent un ou des péchés qui ne sont pas sexuels en eux-mêmes. Je l'ai souvent écrit. Les péchés communs aux luttes homosexuelles sont l'idolâtrie (adorer la créature plus que le Créateur), l'envie (désirer posséder cette personne ou une partie de lui), l'ingratitude (ne pas remercier Dieu pour ce qu'Il vous a donné), ne pas faire confiance à Dieu (croire que vous devez combler vos propres besoins), et la liste pourrait continuer encore et encore.

Pour certains, la manière de découvrir un péché plus profond peut nécessiter un conseiller chrétien.Pour chacun, ça implique de vivre la vie de prière normale du chrétien, la lecture des Écritures, l'adoration, le service et la communion fraternelle.

Au début de cet article, j'ai écrit que si vous changez vos attirances homosexuelles, le problème s'en ira. J'espère que vous pouvez voir maintenant que le changement dont je parle est le changement qui brise le lien entre voir une personne attirante et ressentir des sentiments sexuels.

Votre but n'est pas de cesser de trouver d'autres hommes ou d'autres femmes attirants.On peut trouver une personne attirante physiquement de façon objective.C'est vrai aussi qu'une personne peut devenir un merveilleux ami. Mais votre but, c'est de ne plus traduire vos sentiments d'attirance en désir sexuel ou romantique.

Ce que je vous ai suggéré peut vous aider à l'accomplir.Vous pouvez chercher consciemment à briser « l'habitude qui crée le lien ». En vous rappelant constamment que la sexualité ne comblera pas tous vos besoins les plus profonds, en ajoutant à cela les façons légitimes que vous trouverez pour combler ces besoins, vous pouvez désexualiser les besoins. Enfin, par une vie chrétienne normale, vous verrez disparaître les obstacles du péché et le brisement qui vous empêchent d'avoir des relations saines et naturelles avec les hommes et les femmes.

Parce que j'ai passé plus de la moitié de ma vie à alimenter des attirances pour des personnes du même sexe, il est possible que je ne puisse jamais regarder les autres hommes comme le font la plupart des hommes.Je garderai peut-être une plus grande appréciation pour la beauté masculine.Mais l'attirance ne se traduit plus en désirs et sentiments sexuels.Ce fut une grande partie de ma guérison.C'est possible pour vous aussi.


Copyright © 2002, Tous droits réservés, Alan Medinger, www.regenerationministries.org. Used with permission.