La Différence qui Influence
Par Frank Worthen

J'avais treize ans lorsque mon pasteur m’a invité dans son bureau. Il m’a dit: «Mon cher Frank, tu es un homosexuel,». J'ai eu besoin de quelques explications pour comprendre mon attraction au sexe masculin et les différences qui caractérisent les homosexuels.

Je m'étais reconnu différent depuis des années. Ma situation familiale n'était pas très heureuse. Je suis né en 1929 au début des années de la Grande Dépression. Ma famille n'a pu échapper à cette dure réalité. Plusieurs autres membres de famille étaient venus vivre avec nous. Mon père occupait deux emplois en espérant subvenir à nos besoins. La tension amère qui pesait sur ma maisonnée apportait de sérieux conflits et je m’échappais souvent en m'enfermant dans le grenier.

Je n'oublierais jamais mon premier jour d’école. Ma mère est restée à mes côtés toute la journée pour s'assurer de mon bien-être. Le professeur lui a dit que j'étais différent de tous les autres garçons de mon âge. Je ne m’intéressais pas aux sports et je ne me joignais pas aux autres garçons.

Peu après mes treize ans, un oncle m'avait invité à une foire scientifique organisée par l'institut biblique Moody. C'était la première fois que j’entendais la Parole de Dieu. Ce soir-là, j'ai senti l'amour de Dieu et j'ai reçu Christ comme Sauveur personnel.

L'année suivante a été remplie d'événements tragiques. Mon père est décédé et l’arrestation de mon oncle le plus cher a pris lieu pour des activités homosexuelles. Puis, un nouveau pasteur est venu dans notre église et il a pris un rôle de père dans ma vie. Il représentait tout ce que je recherchais dans un père.

Il a reconnu mon attraction au même sexe et m’a encouragé à aborder le problème. En fait, il a même arrangé une rencontre avec un homme plutôt obèse et plus âgé, qui ne m’intéressait pas.

Après avoir reçu mon diplôme de l'école secondaire, je suis tombé amoureux d'une jeune femme. Elle était ma première petite amie et je voulais l’épouser. Quand je lui ai demandé de me marier, elle a répondu qu'elle n'aimait que deux choses dans la vie: les chevaux et les femmes. J'étais écrasé et je me suis tourné vers mon pasteur pour son soutien.

"Frank, je te répète depuis plusieurs années que tu as des tendances homosexuelles. Tu te trouvais attiré par cette femme à cause de son allure masculine.

Je me rappelle avoir quitté son bureau en priant «Seigneur, j’accepte ce qu’il me dit concernant mon homosexualité puisqu’il te représente.» Peu après, j’ai eu ma première expérience homosexuelle. C’était le début d'une vie homosexuelle qui allait durer vingt ans. Au cours des années, j’ai connu plusieurs personnes qui sont entrées dans ma vie et sont parties. Ma vie était bien différente du beau portrait qu’avait peint mon pasteur. Je vivais quelques moments de plaisir et d'espoir, mais généralement, j'étais seul et désespéré. La sexualité était le maître de ma vie.

Plusieurs années se sont écoulées. Je m’enfuyais de Dieu et je me moquais de l'Eglise de Dieu. Pourtant, j’entendais la voix de Dieu me rappeler. Ma jeunesse s'effaçait petit à petit et chaque année m'apportait moins de bonheur. Puis, Michel, un jeune collègue de travail s’est converti. Sa vie a changé devant moi et je me rappelais de mon adolescence, lorsque je connaissais la bénédiction de Jésus-Christ et la vie communautaire d'une assemblée chrétienne. Le contraste que je voyais entre la vie équilibrée de ce jeune homme et mon désordre déchirait mon âme. Je savais que ma conduite homosexuelle n’était pas bonne, mais je me sentais incapable de changer.

C’est alors que j’ai entendu parler d’un groupe pour personnes homosexuelles à San Francisco qui se rencontrait dans l’obscurité et secrètement. J’étais déterminé à les joindre. J’avais décidé de le faire le 24 mai 1973. Je me suis soudain souvenu de la mort de mon père à l’âge de treize ans lorsque j'avais demandé à Dieu d'être mon père pour le reste de mes jours. J’avais senti sa présence depuis ce jour, mais il me semblait rejeter sa présence en allant dans ce milieu sombre.

J’ai demandé à mon collègue Michel de m'emmener à son église; nous nous sommes agenouillés devant l'autel, et j’ai confessé toutes mes fautes.

J’avais une foule de questions. Tous mes amis me laisseront tomber. Je ne pourrais jamais me passer du sexe. Mais tout au long de ma prière, je me sentais délivré de vingt années vécues dans le péché.

J'allais régulièrement à l église avec Michel et après plusieurs mois il a suggéré que je partage sur une cassette ce que Dieu accomplissait dans ma vie. J’ai donc enregistré mon témoignage et j’ai en même temps publié une annonce dans un journal clandestin de rencontres entre personnes homosexuelles. 60 personnes ont commandé une copie de mon témoignage la première année. Puis le Seigneur m’a impressionné avec le désir de partager mon ministère avec un pasteur dans ma région. C’était le début du mouvement «Love in Action.».J'ai aussi vite pris connaissance que d'autres ministères semblables existaient. Nous étions soixante-deux personnes à nous rassembler à Los Angeles en septembre 1976 et nous avons pris le nom «Exodus», C’était une expérience enrichissante et bénie!

Le Seigneur ajoutait d'autres membres à notre petite organisation et bientôt nous recevions des centaines de lettres provenant de tous les coins du monde. Dix autres années se sont écoulées; puis je me trouvais de plus en plus inconfortable en tant que célibataire. J'ai demandé à Dieu de me trouver une épouse. Quelque 18 mois plus tard, alors que je visitais Barbara Johnson, une amie de Los Angeles qui a un ministère auprès de parents d'homosexuels, j’ai rencontré une femme qui m'a accompagné à Disneyland. Cette journée à Disneyland fut remplie de plaisir tel que je n'avais jamais connu auparavant. Anita Thomas m’a fait si rire et je me suis si amusé. Plus tard, Barbara m’a appelé pour me dire qu’Anita avait également passé une belle journée avec moi. Je pouvais à peine croire qu’une femme m’appréciait! Plusieurs mois se sont écoulés, et Anita est venue visiter la mission «Love in Action." Elle fut impressionnée par l'organisation, le personnel, l'église, tout! Peu après, nous nous sommes rencontrés à mi-chemin entre nos demeures de San Francisco et Los Angeles. Notre relation grandit et nous avons parlé de mariage. En novembre 1984, nous avons échangé nos vœux de mariage. Barbara Johnson portait un sourire énorme ce jour-là. C’était le début d'une vie excitante, bien au-delà de mes attentes.

En 1990, Dieu nous a conduit à Manila, où nous avons établi le ministère «Bagong Pagasa» qui veut dire «Espoir Nouveau." Quatre années plus tard, nous avons laissé la direction de ce centre entre les mains des leaders nationaux. Nous sommes retournés en Californie. Le ministère "Love in Action" ayant déménagé au Tennesse, nous avons pris part au lancement d'un autre ministère pour ex-gais, cette fois-ci à San Rafael.

Je crois que l'homosexualité répondait à mon besoin d'un père. Pendant bien des années, j'ai recherché une présence masculine en regardant au mauvais endroit. Quand j'ai choisi de lui donner ma vie, Dieu a été le père tendre que je recherchais. Et Il m'a entouré d'une grande famille spirituelle, partout à travers le monde

Je lui suis reconnaissant pour ma nouvelle vie en Jésus-Christ.

J'ai lutté avec l'homosexualité pendant plus de quarante ans, mais Christ m'a libéré.